#Alimentation : La boucherie #Renmans en difficulté

Faites partagés avec vos amis sur les réseaux

#Alimentation : La boucherie #Renmans en difficulté

La chaîne de boucheries Renmans réduit ses filiales: 15 succursales ont déjà fermé leurs portes cette année. Selon les syndicats, de nombreuses autres fermetures sont imminentes. La profession de boucher est de toute façon déjà en difficulté, mais le fait qu’Aldi vende désormais lui-même de la viande compliquerait encore la situation.

Tendance ou effet Aldi ?

Au total, il y a 15 bouchers Renmans de moins aujourd’hui qu’il y a un an. C’est ce que De Tijd conclut des rapports annuels de la chaîne de boucherie. Sept boutiques ont également fermé en 2021, bien que quatre nouvelles boutiques se soient ajoutées dans le même temps. Les ventes auraient chuté de 6,28 % après 2020, tandis que les bénéfices sont passés de 15,8 millions d’euros en 2020 à près de 10 millions d’euros un an plus tard.

L’année 2020 a certes été une année record, représentant un chiffre d’affaires record de 422 millions d’euros. Grâce au coronavirus, bien sûr, puisque la chaîne ferme des magasins depuis des années. Au cours des cinq dernières années, 31 magasins ont fermé, a calculé De Tijd. La viande perd de sa popularité, tandis que les consommateurs achètent également de moins en moins leur viande chez les bouchers. De plus, la profession de boucher est un véritable métier en pénurie. L’été dernier, Renmans a même dû fermer temporairement trois branches en Flandre orientale en raison d’un manque de personnel.

Bien qu’un autre facteur puisse être en jeu : depuis 2020, Aldi, chez qui on trouve généralement Renmans, vend également de la viande dans de plus en plus de supermarchés. Aujourd’hui, déjà 413 des 440 magasins Aldi belges disposent de leur propre gamme de viande fraîche. Renmans y est un fournisseur, mais au détriment de ses propres boucheries. Selon le syndicat ACV, 80 à 100 magasins supplémentaires risquent de fermer en raison de la baisse des ventes. (…)

– Source : RetailDetail