La STIB fait le bilan 2023 et se projette sur 2024La STIB fait le bilan 2023 et se projette sur 2024

Le défi du partage : Vos amis vont adorer ce contenu autant que vous, prêts à le partager?

Les voyageurs sont toujours plus nombreux à emprunter le réseau de la STIB. La société bruxelloise de transport public a enregistré 376 millions de voyages en 2023, soit une hausse de 11% par rapport à 2022. En 2024, les défis ne manquent pas pour encore mieux répondre aux besoins des voyageurs, les fidéliser et en recruter de nouveaux au bénéfice d’une mobilité durable.

 

Le nombre de personnes qui choisissent les bus, trams et métros de la STIB pour se déplacer dans Bruxelles ne cesse de croître. Au cours de l’année 2023, la STIB a enregistré 376 millions de voyages, soit plus de 1 million chaque jour. Cela représente une hausse de la fréquentation de 11 % par rapport à l’année 2022. Celle-ci se marque particulièrement les week-ends durant lesquels les transports publics sont de plus en plus préférés à la voiture pour les déplacements dans Bruxelles. Le niveau de fréquentation en soirée (après 21 h), le week-end, mais aussi en semaine, est également en augmentation constante.

 

Cette tendance s’est confirmée la nuit de la Saint-Sylvestre. 125.000 voyages ont été réalisés la nuit du 31 décembre 2023 au 1er janvier 2024, contre 115.000 en 2022 (+ 8,6 % entre 2022 et 2023).

 

Les nombreux projets en cours et à venir à la STIB permettront à la société bruxelloise de transport public d’augmenter encore sa fréquentation dans les années à venir en offrant des transports toujours plus performants et adaptés aux besoins de ses voyageurs.

 

De nouvelles liaisons en tram

 

La nouvelle ligne de tram 10 sera mise en service à l’automne 2024. La ligne reliera l’Hôpital Militaire, situé à Neder-Over-Heembeek (NOH), à Churchill, en passant par la Gare du Nord et la Gare du Midi. Elle offrira une liaison rapide, directe et capacitaire entre Neder-Over-Heembeek, le centre-ville et le sud de Bruxelles.

 

La mise en service de la ligne 10 s’accompagne d’une réorganisation du réseau de tram, pour offrir de nouvelles connexions et renforcer l’offre tram dans plusieurs parties de la Région bruxelloise, notamment sur le boulevard Lambermont et du côté de l’OTAN.

Ainsi la ligne de tram 3 fusionnera avec la ligne 10 entre Churchill et Heembeek. La ligne 25, qui relie aujourd’hui Rogier à la Gare de Boondael, sera scindée. La partie entre Boondael et Meiser sera reprise par une nouvelle ligne (la ligne 11). La partie entre Meiser et Rogier sera reprise par une autre nouvelle ligne (la ligne 22).

 

La nouvelle ligne 11 reliera la Gare de Boondael et Esplanade. Elle reprendra la partie de la ligne de tram entre Heembeek et Esplanade, aujourd’hui exploitée par la ligne 3 de manière à offrir une nouvelle connexion directe entre Boondael et Esplanade et de doubler l’offre de tram entre Meiser et Heembeek (ligne 7 + ligne 11).

 

La nouvelle ligne 22 reliera Rogier à Eurocontrol. Elle offrira une nouvelle connexion entre Evere et Rogier et double l’offre de tram entre Meiser et Eurocontrol (ligne 62 + ligne 22).

 

La ligne 62, qui relie aujourd’hui le Cimetière de Jette à Eurocontrol, sera prolongée depuis le Cimetière de Jette jusqu’au Heysel. Les voyageurs bénéficieront ainsi de deux lignes de tram depuis le Heysel (la ligne 7 + la ligne 62).

 

La livraison des nouveaux trams TNG ainsi que des nouvelles rames de métro M7 se poursuivra courant 2024.

 

Des travaux sont en cours au dépôt de tram de l’avenue du Roi, à Saint-Gilles, afin de permettre d’y remiser et y entretenir également des trams T3000, T4000 et TNG. Ces travaux s’achèveront à l’été prochain.

 

Des bus toujours plus écologiques

L’électrification de la flotte de bus de la STIB s’accentue en 2024. Le premier véhicule de la commande de 56 bus électriques articulés passée auprès du constructeur Daimler Buses sera livré au printemps 2024. Les 55 suivants seront livrés durant l’été et l’automne. Ils permettront de remplacer les bus Euro 5 qui ne pourront plus circuler dans la capitale à partir du 1er janvier 2025 dans le cadre de la Low Emission Zone (LEZ). Avec ces livraisons ainsi que les autres commandes – passées et à venir – de bus électriques, la STIB poursuit l’électrification progressive de sa flotte de bus, dans la perspective d’une électrification complète à l’horizon 2035.

 

Quatre nouvelles lignes de bus accueilleront des bus électriques en 2024 (les lignes 46, 53, 87 et 89). Il faut donc aménager plusieurs terminus afin d’y installer des poteaux de rechargement. Cela concerne les terminus Pannenhuis, Beekkant, Westland-Moortebeek, Simonis et Loxum (près de la Gare Centrale). Les terminus Pannenhuis, Simonis et Loxum seront réaménagés d’ici fin 2024. Les travaux d’aménagement des terminus Beekkant ou Moortebeek s’achèveront eux en 2025.

 

La mise en œuvre du plan directeur bus de la STIB ces dernières années a permis d’augmenter l’offre en bus de 30% et d’attirer ainsi de nouveaux voyageurs. L’arrivée des nouveaux bus électriques articulés vient encore renforcer l’attrait de ce mode de déplacement.

 

Les travaux de construction de la phase 2 du dépôt de bus Marly, à NOH, se poursuivent. La dalle de remisage sera terminée courant 2024 et a été équipée des chargeurs nécessaires pour exploiter les nouveaux bus électriques articulés. Ces travaux d’agrandissement permettront à terme de remiser, recharger et entretenir une centaine de bus électriques.

 

Des stations plus sûres

Le gouvernement bruxellois a accordé à la STIB des moyens complémentaires pour accroître la sécurité dans les stations de métro et orienter les sans-abris et toxicomanes en errance vers un programme d’accueil et de soins adapté, en collaboration avec des organismes sociaux spécialisés dans ce type d’assistance.

 

L’approche comporte un volet social et un volet sécuritaire. La STIB va mettre en place une nouvelle équipe qui sera chargée d’évaluer et orienter les personnes toxicomanes et en errance vers les structures d’accueil, de soin et d’hébergement adaptés. Ce personnel sera présent sur le réseau 24h/24 et 7j/7. La STIB va également augmenter ses effectifs de Patrouilleurs Sécurité Station de 30%. Leur mission, qui est d’assurer la sécurisation des stations, sera étendue au début et à la fin de nuit.

 

Ces équipes supplémentaires seront présentes sur le réseau dès l’hiver prochain. L’objectif est d’orienter les personnes en errance vers les associations et services d’accueil compétents, en fonction des places disponibles, et en collaboration notamment avec les partenaires du projet SubLink initié par le gouvernement bruxellois.

 

Les stations se modernisent

Bruxelles Mobilité et la STIB poursuivent les travaux de rénovation et de réaménagement des stations Gare Centrale et Parc.

 

À la Gare Centrale, les travaux se poursuivront au niveau -1 avec l’objectif de terminer la nouvelle enveloppe extérieure de l’extension de la station pour fin 2024. Le tunnel piéton vers la gare SNCB sera modifié en cours d’année au fil de l’évolution du chantier.

 

La mise en accessibilité en faveur des personnes à mobilité réduite de la station Parc s’achèvera en 2024 avec le placement de deux ascenseurs internes et l’installation de quatre nouveaux escalators. Le parachèvement de la station sera également terminé ainsi que le renouvellement des équipements techniques.

 

Les travaux de transformation de la station de pré-métro Albert en station multimodale tram et métro se poursuivent également, tout comme la construction de la nouvelle station de métro Toots Thielemans dans le cadre du projet Métro 3, qui reliera le sud au nord de la ville.

 

La rénovation de la station Porte de Namur s’achèvera courant 2024. L’accessibilité des stations sera améliorée, avec de nouveaux chantiers (installation d’ascenseurs, dalles podotactiles…) qui débuteront ou s’achèveront cette année dans les stations Simonis, Horta, CERIA et Boileau.

 

Par ailleurs, la STIB et Bruxelles Mobilité poursuivent l’installation de nouvelles poubelles de tri des déchets dans les stations, débutée en 2023. On compte aujourd’hui près de 300 îlots installés et d’ici au printemps 2024, un total de 552 îlots aura été installé dans les 69 stations du réseau souterrain de la STIB.

 

Floya évolue

Floya, l’application MaaS (Mobility as a Service) développée et lancée par la STIB en septembre 2023 poursuit son développement.

 

De nouveaux services de mobilité (VOI – vélos partagés – et BOLT – trottinettes et vélos partagés) seront bientôt disponibles dans l’app. Des opérateurs de parkings publics et privés sont également appelés à rejoindre les autres fournisseurs de mobilité.

 

La possibilité d’acheter des tickets digitaux de la STIB et du TEC est également prévue dans les prochains mois.

 

De nouveaux modes de paiement seront proposés, et les résultats des recherches et des itinéraires proposés seront améliorés.

 

L’app Floya va continuer d’évoluer dans les prochains mois et les prochaines années afin d’ajouter ou d’améliorer les fonctionnalités disponibles aux utilisateurs ainsi que d’étendre la gamme des opérateurs de mobilité disponibles.

 

« Le tram sera sous les projecteurs en 2024, avec la mise en service de la toute nouvelle ligne de tram 10 vers Neder-Over-Heembeek et la refonte d’une partie du réseau de tram. Cela nous permet d’offrir de nouvelles connexions et de nouvelles dessertes aux voyageurs, pour une mobilité toujours plus agréable et fluide dans la capitale. Avec la mise en service de nouveaux bus électriques, la STIB se rapproche toujours davantage d’une flotte 100% électrique, au bénéfice de la qualité de vie et de l’air à Bruxelles », se félicite Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB.

 

    >