Tout le monde attendait avec impatience le beau temps après un printemps très pluvieux. Manger sur une terrasse, allumer le barbecue et nager au bord de la mer : ce sont des activités agréables qui viennent avec l’été. Mais les journées chaudes ont aussi des inconvénients comme la conduite d’une voiture dans laquelle les températures peuvent être très élevées.

Heureusement, de nos jours, presque toutes les nouvelles voitures sont équipées d’un système de climatisation, ce qui permet de contrôler quelque peu la température à bord. Mais même dans ce cas, il faut faire attention à ne pas surchauffer la voiture. Surtout si la voiture est restée longtemps exposée au soleil.

Danger de mort

En raison de l’effet de serre, la température à l’intérieur d’une voiture augmente rapidement lorsque le soleil brille. Les jours d’été, la température intérieure peut facilement atteindre 50°C, ce qui est non seulement désagréable, mais peut aussi être mortel si l’on y reste un certain temps.

Il ne faut donc jamais laisser des enfants ou des animaux seuls dans une voiture garée au soleil, car cela peut être fatal.

Malheureusement, cela arrive encore régulièrement. Si vous êtes témoin d’une telle situation, brisez immédiatement une vitre pour libérer l’enfant ou l’animal de la voiture brûlante, car chaque seconde compte pour sauver une vie.

Comme la conduite en état d’ivresse

Mais la chaleur dans une voiture peut également constituer un danger dans des circonstances apparemment ordinaires. En effet, si celle-ci est restée longtemps garée au soleil, la chaleur restera longtemps dans l’habitacle, même si vous avez ouvert les fenêtres et activé la ventilation. Notez que la température intérieure idéale est de 20°C.

Des recherches ont montré qu’à des températures intérieures supérieures à 27°C, la fatigue, les problèmes de concentration et l’essoufflement peuvent survenir et les conducteurs deviennent également plus agressifs et irritables dans la circulation.

On prétend même que conduire avec une température intérieure trop élevée est le même facteur de risque que conduire sous l’influence de l’alcool. Par exemple, une température intérieure de 35°C correspondrait à 0,5 gramme d’alcool dans le sang.

Le message est donc de ventiler et de refroidir suffisamment la voiture lorsque les températures extérieures sont élevées, afin de permettre à la température intérieure de baisser suffisamment pour que vous puissiez conduire en toute sécurité.

Un climatiseur peut être utile à cet égard, mais veillez à ne pas régler la température trop bas pour éviter le choc causé par la grande différence de température avec l’environnement lorsque vous sortez de la voiture plus tard. Par conséquent, si la température extérieure est de 30°C, il est conseillé d’opter pour une température intérieure légèrement plus élevée, par exemple 23°C. Bon voyage !

Source:gocar.be